Navigation – Plan du site
edito

Éditorial

Thomas Golsenne

Texte intégral

1Deux ans ont été nécessaires à la préparation de ce numéro. Sans doute parce que, parmi les de plus en plus nombreuses publications sur l’ornement qui paraissent depuis quelques temps, l’approche retenue ici, une approche conceptuelle, est tracée sur un chemin de crête étroit. D’un côté on voulait éviter le vaste domaine des arts décoratifs et surtout l’approche stylistique qui y règne ; de l’autre, il fallait aussi éviter de rabattre l’ornement sur des questions iconographiques ou rhétoriques, où sa performativité spécifique est absorbée et diluée. Enfin, on voulait tenter de couvrir une longue durée, un large panel géographique, de façon à poser les bases d’une histoire ornementale de l’art, dont les conséquences épistémologiques, méthodologiques et esthétiques seraient profondes. Bien sûr, un numéro n’y suffit pas, notre histoire ornementale a des lacunes et nous regrettons l’absence d’un certain nombre d’auteurs dont les écrits sur l’ornement nous ont accompagnés mais qui, pour une raison ou une autre, n’ont pu se joindre à nous sur la route d’Images Re-vues. Mais notre compagnie, hétéroclite quant à l’expérience de ses membres et aux domaines de recherche, véritable patchwork – Jean-Claude Bonne, Lizzie Boubli, Massimo Carboni, Guillaume Désanges, Jean-Baptiste Eczet, Laurent Koetz, Bertrand Prévost, Estelle Thibault, Ariane Varela Braga – fournit déjà une cartographie détaillée des principaux territoires de l’ornementalité.

2Parallèlement, nous avons organisé à l’INHA en avril 2012 un séminaire consacré à l’ornement dans l’architecture contemporaine, avec deux de nos auteurs, Laurent Koetz et Estelle Thibault, et en mai 2012, une demi-journée d’études sur l’ornement dans l’art contemporain, avec Jacques Soulillou et Jeanne Quéheillard, commissaire de l’exposition Ever Living : Ornement, dont le catalogue venait de paraître.

3Signalons pour finir, l’article de Vicki-Marie Petrick sur Giovanni Bellini qui a été placé en varia, mais dont l’interrogation sur la couleur n’est pas sans rapport avec la question ornementale.

Nous remercions Giovanni Careri et le cetha d’avoir rendu possible la rencontre de mai 2012, Emmanuelle Corne des Éditions de la Maison des Sciences de l’Homme pour son soutien, et bien sûr, tous les contributeurs au numéro.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Thomas Golsenne, « Éditorial », Images Re-vues [En ligne], 10 | 2012, mis en ligne le 25 octobre 2012, consulté le 01 novembre 2014. URL : http://imagesrevues.revues.org/2030

Haut de page

Auteur

Thomas Golsenne

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

Tous droits réservés

Haut de page